Le Verdon c’est puissant

A pied, en vélo, en automobile, de jour comme de nuit, par grand beau ou sous la pluie, dans le brouillard ou l’orage et ne parlons pas de neige, de n’importe quelle manière que nous y entrions, le Verdon nous attrape et nous emporte.

C’est la montagne, superbe et bleue, odorante, tonique.
C’est la rivière calme ou bouillonnante, turquoise ou boueuse, les cascades, l’eau sous toutes ses formes.
Ce sont les abîmes insondables et vertigineux, les ponts les plus hauts d’Europe, les saignées dans les falaises, les roches inaccessibles.
Ce sont encore les animaux, insectes, papillons, mammifères, oiseaux de large envergure et de petit gabarit.
Et bien sûr les activités de pleine nature, sportives, exaltantes et souvent extrêmes.

Aborder le Verdon, c’est entrer dans un monde où la place des hommes se conquiert.

Villages habités, hameaux, fermes, l’industrie humaine disséminée vit dans le massif et s’épanouit dans les villages du Haut Var et du plateau de Valensole.

Le Parc naturel Régional du Verdon

Le Parc Naturel Régional du Verdon (www.parcduverdon.fr) a été crée en 1997.

Sa mission, outre la préservation de ce patrimoine exceptionnel, soutient un projet de développement responsable dans lequel se sont engagées 46 communes, situées de part de d’autre de la rivière Verdon, grandes gorges et lac de Sainte Croix, mais aussi des moyennes et basses gorges jusqu’à Gréoux les Bains et des lacs de Castillon en amont, et Quinson et Esparron.

L’action du Parc rassemble progressivement des territoires bien différents issus du département du Var et des Alpes de Haute Provence autour de préoccupations communes et d’orientations de développement.

Il contribue à faire émerger et soutenir une entité régionale complexe, magnifique et tout à fait singulière.